maquillage

*Un teint façon Naked Skin avec Urban Decay

lundi 6 juillet 2015 Sam Poupou 6 Comments

Jusqu’à présent, je n’avais pas encore expérimenté Urban Decay sous l’angle des produits pour le teint malgré mon côté make up addict assez exacerbée. Et pourtant, la marque fait partie de mes préférées !


Surtout concernant le maquillage des yeux ; je suis presque incollable sur la chose et suis toujours subjuguée à chaque sortie de nouvelles palettes – là, c’est mon côté palette addict qui parle, vivement que la Naked Smoky sorte !!!! Mais pour le teint, hormis le trio /blush/bronzer/highlighter de la palette Naked On The Run et la Naked Flushed en teinte Strip, je n’ai pas encore eu l’occasion d’essayer un fond de teint et encore moins un anti-cernes.


Et pour remédier à cette lacune makeupesque, Urban Decay m’a fait parvenir deux nouveautés teint il y a plusieurs mois. Est-ce que la marque aux palettes de dingue a aussi une bonne réputation du côté de la beauté du teint ???


J’ai donc reçu un beau duo pour un teint façon Naked Skin zéro défaut :

- Naked Skin Ultra Definition Powder Foundation en teinte Medium Warm (34,00 €, disponible en 10 teintes).
- Naked Skin Weightless Complete Coverage Concealer en teinte Medium Neutral (20,00 €, disponible en 8 teintes).


La Naked Skin Ultra Definition Powder Foundation est un fond de teint poudre compact à la couvrance légère à moyenne et tout à fait modulable. Un fond de teint à la texture fine quasi imperceptible qui peut s’utiliser de deux façons :

- A sec pour un rendu mat et naturel
- Humidifié à l’éponge pour un rendu subtilement glowy

Composé d’un complexe de pigments faisant également office de flouteurs, ce fond de teint permet d’assurer un résultat uniforme sans effet masque et sans dessécher la peau. Un teint haute définition à la portée de toutes et sans surcharge.


En tout cas, j’ai complètement accroché au packaging : accompagnée d’une pochette violette, le fond de teint compact est renfermé dans un beau boîtier solide doté d’une petite éponge et d’un grand miroir à l’intérieur.

La texture de ce fond de teint est assez fine. A mi-chemin entre la crème et la poudre, il s’applique facilement, à condition de le faire à l’éponge car au pinceau, le rendu ne sera pas optimal sur tout le visage. Ma préférence va à l’application à l’éponge légèrement humidifiée pour un rendu légèrement glowy.

Concernant sa couvrance, elle est plus que correcte quand on veut juste unifier son teint et masquer des petites imperfections. Et même si elle est modulable, je la trouve trop légère pour mes grosses imperfections. Du coup, je dois d’abord appliquer un correcteur pour  les masquer le plus possible avant d’appliquer le fond de teint compact.

Au sujet de l’effet matifiant, c’est là que le Naked Skin Ultra Definition Powder Foundation tire son épingle du jeu : il matifie super bien et cela tout au long de la journée. Moi qui ai la zone T qui brille, j’apprécie le fait que cette zone soit matifiée pendant longtemps, et cela sans sensation de tiraillements. Par contre pour les peaux sèches, le Naked Skin Ultra Definition Powder Foundation a tendance marquer les zones sèches, donc, il vaut mieux bien hydrater sa peau avant son application.


Du coté des anti-cernes, j’en change très peu souvent, si bien que contrairement aux fonds de teint, lorsque je trouve mon Graal du moment, je ne m’en sépare pas de si tôt. Mais j’étais quand même très curieuse de savoir ce que le Naked Skin Weightless Complete Coverage Concealer avait dans le ventre.

Au niveau du packaging, cet anti-cernes se présente sous la forme d’un tube qui laisse transparaître la teinte du produit. La matière se dépose sous la peau à l’aide d’un embout mousse à tête souple pour aller dans les moindres recoins.


Chose qui m’a frappée, c’est sa texture assez fluide pour un correcteur de cette forme, et pourtant, je le trouve bien pigmenté. La matière s’applique facilement, de façon uniforme sur les zones à camoufler et corrige plutôt bien les rougeurs et les cernes tout en apportant une petite touche de lumière pour éclairer le regard sans laisser de film gras et qui tient toute la journée sans filer dans les plis. 


J’ai donc eu un vrai coup de cœur pour ce correcteur à la texture légère et à la couvrance folle. Je m’en sers pour camoufler mes cernes, mais également pour corriger mes rougeurs et les petites imperfections. Par contre pour les grosses imperfections, du fait de son rendu lumineux, il a plutôt tendance à les mettre davantage « en valeur » qu’à les masquer.


Et voilà le résultat en images d’un teint façon Naked Skin avec un avant/après assez bluffant : 


A travers ces deux nouveautés pour le teint, la marque Urban Decay a également prouvé qu’elle pouvait tout aussi bien exceller dans la beauté du teint. Le nombre de teintes proposées pour ces deux produits est assez impressionnant et je suis sûre que chacune pourra composer sa routine teint façon Naked Skin idéale.

Ces deux produits sont disponibles en exclusivité chez Sephora et sur FeelUnique.


Produit envoyé par la marque, le revendeur, l’agence RP pour considération

Vous aimerez aussi

6 commentaires:

  1. Je suis très fan du rendu ! C'est carrément bluffant ! Tu peux essayer de camoufler les imperfections avec le concealer mais le plus foncé ?!
    J'adore cette revue, j'irai jeter un coup d'oeil sur ces produits (vilaine) ! Merci =D
    Bisous ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah merci beaucoup. Je n'ai pas encore essayé mais c'est une bonne idée. Bisous.

      Supprimer
  2. Merci pour la découverte !
    Deltreylicious

    RépondreSupprimer
  3. Wouaw le résultat est bluffant, je ne connais pas très bien les produits UD pour le teint mais je suis une fan comme toi des palettes
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les palettes sont incontournables !!! Impossible de les rater. Pour ce qui est des produits, ce fut une très belle surprise. Bisous.

      Supprimer
    2. Les palettes sont incontournables !!! Impossible de les rater. Pour ce qui est des produits, ce fut une très belle surprise. Bisous.

      Supprimer