cellulite,

Opération anti-capitons : mes armes de destruction massive

lundi 21 avril 2014 Sam Poupou 1 Comments

Avec le printemps bien installé et l'été qui approche à grands pas, on a envie de plus de légèreté, d'arborer une nouvelle silhouette, de porter des petites robes... Et les petits kilos accumulés avec les fêtes hivernales n'aident pas du tout dans cette mission. 


Inutile aussi de souligner le fait que les magazines en profitent pour nous dégainer THE régime miracle à la mode à coup de gros titres en couverture, régime qui nous fera perdre nos rondeurs en un temps record suivi par telle ou telle star en vogue !


Même si pour mon cas il y a beaucoup mais beaucoup de boulot, je peux compter sur ma petite routine anti-capitons pour donner un petit coup de boost en essayant de réduire au maximum l'aspect disgracieux de mes énormes cuisses. Comme j'ai une cellulite dite "fibreuse", la plus coriace de toutes car bien installée, va falloir du temps et beaucoup d'assiduité dans cette routine pour pouvoir la dégommer !


Avec de l'exercice en salle de sport et une alimentation la plus équilibrée possible -j'essaie, pas évident quand on est très gourmande - j'espère pouvoir perdre un peu de poids par la même occasion, mais en allant doucement mais sûrement. Pas de régime éclair ou trop restrictif, le but étant de ne surtout pas faire le yoyo !

Allez, je vous montre en quoi consiste ma petite routine.


LE MATIN


Selon le temps dont je dispose le matin, je jongle entre deux produits : les dosettes *Traitement Anti-Cellulite de la marque Somatoline Cosmétique (40,00 € environ pour 30 dosettes) et le *Cellu Slim de Elancyl (28,90 € environ).

J'aime beaucoup le format en dosettes de chez Somatoline Cosmétique : quand je pars en weekend, ça m'évite de devoir prendre un énorme tube qui prendra de la place dans ma valise. 

Le produit est constitué de trois actifs : 

La caféine : favorise l’élimination des surcharges graisseuses, hors des adipocytes.
L’adipoless : un extrait naturel qui a un effet « anti-récidive » qui freine le stockage des graisses et aide à bloquer la formation de nouveaux adipocytes.
- L’edemine : actif qui optimise le drainage et permet de déstocker les liquides en excès.

Un bon cocktail explosif n'est-ce pas ???


Quant au Cellu Slim de Elancyl, je l'utilise la semaine juste avant d'aller bosser. Faut dire que sa texture pénètre très vite et son odeur a de quoi bien me réveiller le matin. Ce produit en format pompe est doté d'une formule intelligente en deux étapes : 

- Une phase qui contient des actifs à libération immédiate dès l'application.
-Une phase à effet retard dont les actifs sont libérés progressivement se mêlant au mécanisme naturel de la peau pour une action anti-stockage.

J'applique ces deux produits en massant les zones rebelles de façon circulaire et de haut en bas.


LE SOIR


Pour le soir, rien de tel que la nouveauté sortie chez Elancyl il y a quelques semaines : le *Cellu Slim Nuit (31,90 € environ). Après le sport, c'est un vrai réconfort de l'appliquer car il a une texture un peu plus riche que la version jour, mais la matière pénètre tout aussi vite. 

Et lui aussi est composé d'actifs qui dépotent : 

- Le GP4G : favorise l'activité cellulaire la nuit 
- De la caféine et du cétropia  : stimule le déstockage des graisses
- De l'extrait de branches de pommier : limite le stockage des graisses
- De l'extrait de poivre de Sichan : évite l'apparition de nouveaux capitons
- Du lierre : restaure l'élasticité et la fermeté de la peau
- Des huiles de carthame et d'onagre : nourrit la peau 


Deux fois par semaine histoire de bien attaquer la bête, je peux compter sur un duo de choc : le *CelluBlue (18,90 €) et l'*Huile Souplesse à l'Amande de L'Occitane (34,00 €).

Mais qu'est-ce donc que ce petit machin bleu appelé CelluBlue ? C'est une petite ventouse conçu en silicone médical qui reproduit l'action du massage spécial anti-cellulite : le palper-rouler. Pour l'utiliser, il suffit de poser la ventouse sur la peau, de pincer la ventouse et de relâcher. L’effet de succion provoqué par la ventouse va faire en sorte de déloger la cellulite.

Au début, je ne vous cache pas que j'ai bien douillé, surtout avec une cellulite fibreuse qui est la plus douloureuse de toutes quand on pince la peau. Attention à ne pas y aller trop fort sinon c'est le bleu assuré.

Mais avec de l'huile, le "massage" est beaucoup plus aisé. Et pour cela, je peux compter sur l' *Huile Souplesse à l'Amande de L'Occitane pour décupler son efficacité.

J'étais une adepte de l'ancienne formule il y a quelques années. D'ailleurs, je m'étais achetée toute la gamme tellement j'avais aime l'odeur ! Vous savez que l'amande est l'une de mes odeurs favorites en matières de cosmétiques !


Composée à 50% d'huile d'amande, riche en oméga 6, et d'huile de cameline, riche en oméga 3,  elle aide la peau à paraître plus lisse et plus ferme.  La peau semble raffermie et plus tendue grâce à l’action d’un dérivé de silicium.  

Cette huile est très agréable à utiliser et pénètre assez vite sur la peau tout en laissant un joli fini satiné. Dès qu'il fera meilleur et que j'aurai de plus jolies gambettes - c'est beau de rêver non ??? -  je vais l'utiliser pour ma routine matinale, mais seule. Si comme moi vous aimez les odeurs d'amande, foncez !

Cela fait une quinzaine de jours que j’utilise cette routine. Pour le moment, il est encore un peu tôt pour voir des résultats probants. Mais je crois dur comme fer que le fait de combiner cette routine anti-capitons à du sport et une alimentation équilibrée me permettra d'atteindre mon objectif. No pain no gain comme on dit.

Par contre, je compte me faire un peu plaisir de temps en temps, mais faut que ça reste exceptionnel. Maintenant que j'ai mis toutes les chances de mon côté, ce serait bête de tout ruiner à cause d'excès divers

Fingers crossed ; -)


Vous aimerez aussi

1 commentaire:

  1. L'huile souplesse a été MON arme contre les vergetures pendant ma grossesse, résultats, 3 mois après la naissance de mon bébé, pas une strie sur le corps. Elle est vraiment géniale cette gamme de l'Occitane, moi aussi j'en raffole.

    RépondreSupprimer