James Bond,

Tomorrow Never Dies & Live and Let Die : 007 m’a laissée mourir

lundi 26 novembre 2012 Sam Poupou 6 Comments

Après avoir fait l’éloge de 4 vernis de la collection Skyfall par OPISkyfall, Goldeneye, Casino Royale et The Living Daylights – il fallait bien que 2 vernis à ongles fassent exception à la règle. Et c’est plutôt rare une collection de vernis qui arrive à faire un sans faute. Jusqu’à présent, il me semble que le cas ne se soit pas encore présenté.

Je vous montre les 2 vilains qui m’ont donnés du fil à retordre : Tomorrow Never Dies et Live and Let Die.



Même si je trouve la couleur absolument magnifique -  un somptueux bleu/violet de toute beauté Tomorrow Never Dies a été une calamité à poser :

-         des traces de pinceaux en veux-tu en voilà – une application pas très nette donc
-         une opacité correcte obtenue après 3 couches
-         une durée de séchage infinie.

Ce fut une grosse déception ! Moi qui espérais tant de ce vernis tellement j’ai trouvé la couleur incroyable, il m’a bien refroidie. Et personnellement, il est à l’image du film qu’il représente :

-         une belle intrigue sous la forme mais mal exploitée au fond
-         un film qui traîne en longueur et qui a du mal à articuler scènes d’action et moments clés
-         la chanson titre est vraiment loin d’être la meilleure même si j’apprécie Sheryl Crow


Concernant Live and Let Dieun bleu foncé limite noir aux paillettes dorées – je m’attendais à avoir un grand choc oculaire. Malheureusement, même si sa pose a été meilleure que celle de Tomorrow Never Dies, il ne m’a pas fait rêver ; je m’attendais à une explosion de paillettes dorées sous cette base très foncée, mais il n’en est presque rien.

Hormis quelques scintillements en y regardant de très près, rien de transcendant. Là aussi le vernis est à l’image du film : même si l’histoire de fond est super, l’apparition de rites vaudous ou autres sorcelleries pour pimenter le tout rendent tous cela ridicules au possible. Seule la chanson titre du film chantée par Sir Paul McCartney m’ensorcelle à chaque fois que je l’entends.

Là clairement, le vernis ne m’a pas envoûtée du tout. Et comme vous pouvez le juger sur les photos, il a été difficile à photographier. On ne voit pas trop les petites paillettes dorées. J’ai essayé de prendre des photos sous tous les angles, mais c’est clairement peine perdue…


Je vais m’arrêter là pour ces 2 vilains car je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais dans mon blog, je n’aime pas trop parler de mes FLOPS. Je n’arrive pas du tout à parler de mes déceptions, allez savoir pourquoi… Mais je pense sincèrement qu’il est important que je le fasse en espérant que cela vous aiguillera un peu plus sur vos achats.

Vous aimerez aussi

6 commentaires:

  1. Argh quel dommage pour ce beau bleu! Mais 3 couches pffff, trop long!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, il est magnifique !!! Tantôt bleu, tantôt violet <3

      Supprimer
  2. Je suis d'accord pour le Live and let it die, par contre, j'adore le Tomorrow never die, tellement qu'il est entré dans le top 5 de mes 300 vernis !! Je n'ai pas trouvé qu'il faisait des traves de pinceaux, et en deux couches, c'était plié !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waouh ! Dans ton top 5 sur 300 ??? Comparé aux autres, c'est celui qui m'a donné le plsu de fil à retordre pour la pose.

      Supprimer
  3. Perso j'ai bien aimé la couleur de Live and Let Die, même si comme toi j'aurais préféré que les paillettes soient plus visibles. J'ai eu de la difficulté à bien le photographier moi aussi! Mais le pire c'est qu'il s'écaille en moins de 12 heures sur moi. :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seulement 12h ??? C'est dommage. Sur moi il a tenu 3 jours avec une bonne couche de Sèche Vite par-dessus.

      Supprimer